Le vieux butor

Début mars, notre dernier stage en Brenne, région « aux mille étangs », a donné l’occasion de demeurer un peu dans cette région encore préservée et de profiter du calme de cette période de couvre-feu et de baisse relative du trafic aérien (la Brenne n’est pas gâtée d’habitude de ce côté-là).

Les grandes roselières, biotope du Grand Butor (Bautorus stellaris)

Au bord de l’étang, nous avons placé nos systèmes de microphones en attendant le moment où le vieux butor, sans doute le même mâle installé depuis des années, daignera nous surprendre encore de son mugissement sourd et envoûtant…

Entre chien et loup, commence l’animation des chassés-croisés entre oiseaux en partance (bécassines) et ceux qui arrivent (souvent un héron) tandis que les oiseaux bien sédentaires et cantonnés comme le vieux butor ou le râle, entonnent sporadiquement leurs chants territoriaux de ce « premier printemps ».

L’attente commence…

Prise de son (montage raccourci en tuilage de plusieurs moments) : [nous sommes hélas un peu loin sur la rive même si le chant de cet étrange héron peut se faire entendre à plus de quatre kilomètres] : Deux M/S « cul-à-cul » Sennheiser MKH30 + AKG C480B + capsules ULS63 supercardioïdes + matriçage pour casque.

Pour découvrir une autre prise de son de butor, je vous invite à aller écouter un extrait de la revue Sonatura ici : https://audioblog.sonatura.com/?p=3163

Ce contenu a été publié dans Les Rencontres, Les solistes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le vieux butor

  1. Gérard dit :

    Belle ambiance, trop courte mais tu es limité en taille de fichier?
    J’irais bien en Brenne mais bon, ce sera pour une autre vie.

  2. DHUICQ dit :

    Argh… Tu pourrais le tenter sur un gros WE en visant la météo et ce sera jouable ! Je t’accompagnerai !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.