Les flamants roses

  Quelques ragondins, foulques, canards colvert, dix Sonaturalistes et plus de cent flamants roses (Phoenicopterus ruber) étaient réunis pour la sortie de Sonatura en Camargue. Décembre 2008.
Flamants roses (Phoenicopterus ruber)
Oiseau emblématique de la Camargue, le Flamant rose n’a pas attendu l’homme pour s’installer dans le delta du Rhône, cependant aujourd’hui, il a besoin de lui pour s’y main­tenir. Il nichait en colonie sur des îlots aléatoires. Depuis l’endiguement, une situation hy­drologique plus stable a remplacé les divagations annuelles des eaux du Rhône, favorisant l’installation de colonies de flamants, en particulier dans les salines. À la fin des années 60, un îlot leur a été dévolu, protégé des prédateurs terrestres, les Salins du Midi assurant la régulation du niveau de l’eau. Environ 10 000 flamants s’y reproduisent chaque année et 80 % des flamants d’Europe sont en Camargue. Récemment ce secteur a été acquis par le Conservatoire du Littoral.

 

Odile et André BOUCHER

(espèces : Phoenicopterus ruber, Fulica atra, Anas platyrhyncos)

Ce contenu a été publié dans N° 13. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.