Taïga

  Abords du lac Chövsgol, Mongolie.
Troupeau dans la taïga
Tout au nord de la Mongolie, à la frontière avec la Sibérie russe, la forêt descend jusque sur les bords du grand lac de Chövsgol. Ici, en été, vivent les derniers Tsaatans, éleveurs de rennes et de chevaux. En hiver, ils rejoindront la forêt profonde. La rencontre de la forêt (mélèzes principalement), avec ce lac immense, donne une acoustique tout à fait remar­quable dans laquelle se mêlent des sons forestiers et aquatiques.
Après les timides phrases des bergeronnettes, souvent couvertes par les cris des nombreuses pies, une mésange charbonnière nous fait entendre un chant rempli de nombreuses formules très diverses, bientôt suivi par le chant plus monotone et moins énergique de la mésange boréale.
Peu après, haut perché dans un arbre, le bruant auréolé s’annonce par quelques alarmes, avant d’affirmer progressivement son chant, bientôt rejoint par celui du robin à flancs roux. La plage se termine avec le passage d’une troupe de mésanges à longues queues.

Bernard FORT

Ce contenu a été publié dans N° 13. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.