Effervescence chez les cendrés

Héron cendré 5 février 2009

    Le jour se lève à peine sur la héronnière que d’étranges clameurs résonnent dans le petit bois qui accueille ces nicheurs gorgés d’hormones en cette fin d’hiver. Une ambiance âpre, sauvage, étonnante de la part de ces oiseaux d’ordinaire si placides et silencieux !

Micros NT1A, préampli Mixpre, enregistreur Zoom H2

Antoine GRIBOVAL

Ce contenu a été publié dans N° 12. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.