Les Pélobates du Grosswoerth

Pélobate brun (Pelobates fuscus)

   Début juin 2007. Accompagné par Jean-Pierre Vacher et Guillaume Dutilleux, de l’association alsacienne Bufo, je me rends dans la somptueuse réserve naturelle du Delta de la Sauer, au nord de Strasbourg. Objectif principal de la sortie : rencontrer et enregistrer le Pélobate brun (Pelobates fuscus), sans doute l’un des amphibiens les plus rares et les plus menacés de l’Hexagone. Il y a quelques jours, de grosses averses ont déclenché les premiers déplacements des mâles vers les lieux de ponte : de vastes trous d’eau qui se forment temporairement dans les prairies humides du Grosswoerth. La période de reproduction est brève… il ne faut pas tarder. Ce soir-là, plusieurs individusen migration sont observés, malheureusement aucun chanteur ne se fait entendre. Cette sortie me permet tout de même de tester mes nouveaux hydrophones et d’enregistrer les insectes aquatiques vivant dans les dépressions que fréquentent les Pélobates. Quelques semaines plus tard, après de nouvelles inondations, Guillaume Dutilleux réussira à enregistrer quelques chanteurs. La séquence que nous vous présentons est le résultat d’un montage entre nos différentes prises de sons. Les Pélobates, qui chantent exclusivement sous l’eau, produisent les « cloc cloc » plus ou moins forts et graves en fonction de l’éloignement. Les autres bruits sont produits par des insectes aquatiques (punaises d’eau) et par des Rainettes arboricoles qui chantent à tue-tête dans la roselière.

M. Namblard, G. Dutilleux

Ce contenu a été publié dans N° 10. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.