Aquacoustique

 

   Je ne pouvais imaginer en allant tester un Hydrophone B&K dans une petite rivière du Bois de Vincennes – poumon vert à l’est de Paris – ce qui m’attendait dans cette eau transparente ou balance une végétation aquatique relativement dense.
Les grésillements des Punaises aquatiques me sont bien connus car émis et perceptibles au bord de l’eau mais, aujourd’hui, ce sont des sons inconnus émis sous l’eau qui relancent ma passion de collecteur de sons.
Cette séquence de 8 minutes se présente comme une pièce sonore monophonique. Elle témoigne des sons surprenants que j’ai pu enregistrer dans l’eau de cette petite rivière sur une cinquantaine de mètres de son cours.
Impossible de voir les divers auteurs de ces grésillements, croassements et vibrations. J’ai mixé tous ces sons inconnus pour le simple plaisir de l’oreille.
L’identification des espèces et le message bioacoustique qu’ils délivrent seront sans doute révélés un peu plus tard grâce au travail des chercheurs et des naturalistes que l’écoute de cette pièce incitera à se pencher sur le bord de leur propre rivière dans l’espoir de découvrir la bestiole (insecte, poisson ou autre) à l’origine de ces messages aquatiques.

       Fernand DEROUSSEN

Ce contenu a été publié dans N° 4. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.