Rainettes vertes

   Rainettes vertes (Hyla arborea). Ambiance printanière en marge de l’Étang des Liesses (forêt d’Orléans), le 25 avril 2007 vers 21h. Amplifiés par leurs sacs vocaux (jusqu’à 85 dB !), les cris saccadés [« êp êp êp êp »] des petites Rainettes arboricoles s’étoffent avec la tombée de la nuit. Occultant puis remplaçant progressivement les chants des oiseaux voisins (Grive musicienne, Coucou gris…), ils deviennent des choeurs tapageurs qui portent loin.

Olivier Namblard

Ce contenu a été publié dans N° 10. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.