Petit concert du peuple des friches

   16 mai 1998.

Rousserolle verderolle - Acrocephalus palustris  Ce concert est le fruit d'un couple de microphones cardioïdes croisés, placés sur un pied dans une friche de Hesbaye (région de grandes cultures en Wallonie), quelques mètres de câble permettant au preneur de son de ne pas (trop) déranger les oiseaux. Grâce à quelques observations préalables, leur composition spécifique était connue et leurs postes de chants repérés.
Cette captation montre qu'une friche dépourvue de tout intérêt botanique – on n'y trouve pas d'orchidées rares – peut nous offrir des concerts d'oiseaux d'une grande variété quand des virtuoses, comme la Rousserolle verderolle, les Fauvettes à tête noire et des jardins, s'y cantonnent et nous détaillent leurs répertoires.
       Maxime METZMACHER

Ce contenu a été publié dans N° 8. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.