Pivert – cri d’été

   J’ai contourné un bosquet de pins dans l’espoir d’approcher une petite troupe de moineaux soulcies. À l’affût sous la lisière, j’attends. Soudain, je suis extirpé de ma torpeur par l’appel explosif d’un Pic vert (Picus viridis) qui s’était pourtant fait discret jusqu’alors.

       Pascal DHUICQ

Ce contenu a été publié dans N° 6. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.