Iijarvi

   Les 26 et 27 juin

Retour en Finlande. Un temps magnifique et des températures qui montent (jusqu’à 26°C), il n’en faut pas plus pour réveiller des nuées de moustiques.
La « nuit », le soleil passe au ras de l’eau, allonge les ombres à l’infini et embrase la forêt. Dans ce décor où naissent les légendes, nous croisons l’oiseau mythique du Kalevala (l’épopée lapone) : le Cygne chanteur, le joukhainen.

 

33 – Nuit sur la tourbière :
Deux Chevaliers sylvains (Tringa glareola) habitent la tourbière et le font savoir. Il est plus de minuit et la lumière encore vive éclaire le lac à l'aspect miroir. Le ciel se reflète délimité par les bords du lac aux teintes rousses et vertes.
34 – Passage des grandes ailes :
Un peu plus tard le battement de grandes ailes aspire l'air. Deux silhouettes blanches se reflètent dans l'eau : un couple de Cygnes chanteurs (Cygnus cygnus) vient d'arriver et se pose au loin.
35 – Vous avez dit moustiques ?
Moustique en Laponie, hé oui! Une réalité comme en témoigne cette écoute de l'intérieur de la tente de Philippe, de quoi avoir du mal à trouver le sommeil.

Ce contenu a été publié dans N° 3. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.