Coïncidence

Extrait de sonagramme de la séquence entendue (à partir du fichier non-compressé)

Les anciens médecins de l’Antiquité voyaient dans la forme des plantes une indication sur les maux qu’elles devaient traiter – la théorie de la « signature » des plantes (Cf. cet article ). Par exemple, on cite souvent le cas de l’Hépatique (Hepatica nobilis). Je ne peux m’empêcher d’y songer en voyant la forme d’ondes du sonagramme du chant de cette grive que j’ai eu récemment à étudier, partant d’une séquence enregistrée en 2004 dans le Bugey (Ain) au beau milieu d’une…sapinière ! Pourtant, on sait évidemment combien la Grive musicienne (Turdus philomelos) affectionne les bois de feuillus !   ;o)

Ce contenu a été publié dans Bioacoustique, Les solistes, Paysages sonores, Technique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.