L’aube du printemps en Beauce


Le jour se lève sur un village beauceron. Des écharpes de brume serpentent autour des sapins, des cerisiers, des pommiers, des saules. La météo annonce neige et températures négatives dans les jours qui viennent. Pourtant, la nature ne semble pas en tenir compte. À ces oiseaux de mauvais augure, elle préfère chanter le soleil qui pointe, boule rouge sur toile rose orangé, qui promet une belle journée à l’aube d’un printemps qui se rapproche. Les perce-neige sortent timidement leurs petites têtes blanches. Les jonquilles bourgeonnent au milieu de leur masse verdoyante. Les jeunes pousses de rosiers naissent timidement des vieilles branches usées. Le forcicia se couvre d’un voile jaune qui défie l’hiver mourant.
Aux couleurs qui sortent de l’hibernation répondent les sons d’une nature qui se réveille. En ce dimanche, les premières heures du jour commencent à faire entendre, au loin, un début d’activité humaine. Avions haut perchés. Voitures roulant vers quelque aventure. Cet après-midi, le beau temps verra ressurgir le ronronnement agressif des quads, celui des mobylettes. Plus discrets, quelques vélos passent au rythme du bavardage des lève-tôt. Mais la nuit finit à peine. Le monde appartient encore à ceux qui le peuplent d’une autre façon que la nôtre.

Des jardins alentours se répondent en un concert improvisé des chants d’oiseaux à l’entrain contagieux. De petits corps volants virevoltent, tourbillonnent, se croisent, se posent et repartent en une farandole joyeuse qui laisse derrière elle une longue traîne de notes haut perchées. Tout à l’heure, quand l’homme reprendra possession de son environnement, ces chants passeront au second plan. Mais là, à l’aube d’un jour nouveau, tandis que l’homme dort encore, les oiseaux prennent possession des airs, règnent en maître sur l’univers et crient leur bonheur d’un printemps qui approche à grands pas…

Fatima DE CASTRO
Saint-Piat, 10 mars 2013

Ce contenu a été publié dans Paysages sonores, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.