Pipit des arbres et Pipit farlouse … les Dupont et Dupond ?

Key words : Tree Pipit (Pipit des arbres : Anthus trivialis), Meadow Pipit (Pipit farlouse : Anthus pratensis), species discrimination.

A première vue, et même en y regardant de plus près, la distinction de ces deux espèces de passereaux n’est pas toujours évidente. Mais leur chant et leur vol territorial permettent de les différencier.

    Pipit des arbres / Tree Pipit
Pipit des prés /  Meadow Pipit

Chant

  • Pipit des arbres (Tree Pipit) : ses phrases bien audibles et mélodieuses font souvent penser à celles du Canari. Les notes répétées qu’elles enchaînent y sont aussi d’une grande variété. En fin de phrase (voir 2ème sonagramme), le chanteur émet souvent une série de notes longues, très sonores, singulières et plus flûtées «tsi-e..tsi-e..tsi-e..tsi-u..tsi-u.» dont le rythme d’émission tend à fléchir et la durée à s’allonger. Cette série se perçoit de loin et constitue un bon critère pour reconnaître ce Pipit.
Pipit des arbres /  Tree Pipit
Sonagramme (suite) : Pipit des arbres /  Tree Pipit
  • Pipit farlouse (Meadow Pipit) : sa phrase, très nerveuse, enfile plusieurs séries de sons brefs, aigus voire suraigus. Dans la longue série introductive, le roulement des “notes” s’accélère ….tzi–tzi–tzi–tzi–…tzi-tzi-tzi-tzi- , puis la suivante ziup-ziup-ziup-ziup-… lui succède sans transition.
Pipit farlouse /  Meadow Pipit

Vol chanté

Sur leurs lieux de reproduction, les deux Pipits chantent souvent en vol, mais pas de la même manière.

  • Pipit des arbres (Tree Pipit): d’habitude, le mâle s’élance du haut d’un arbre et, au point culminant de sa trajectoire, lance sa phrase qu’il poursuit tout au long de sa descente en vol plané. Au terme de sa course, il regagne souvent son point de départ
  • Pipit farlouse (Meadow Pipit) : son vol territorial part du sol, ou d’un perchoir bas – un buisson, par exemple -, et s’y termine, mais rarement au point de départ. A la différence de son “cousin”, le farlouse commence déjà à chanter pendant son ascension.

Habitat

  • Pipit des arbres (Tree Pipit): comme son nom le suggère, il s’installe “partout où il y a des arbres, à l’exception de la forêt touffue et serrée” (Fontaine, in litt.).  Il s’accommode ainsi des plantations d’épicéas lorsqu’elles comportent des clairières, s’installe volontiers dans les forêts claires, comme les chênaies à bouleaux, et met à profit les lisières de tous types (lisières forestières, alignements d’arbres, haies).
Chênaie à bouleaux : un des habitats du Pipit des arbres
 Chênaie à bouleaux dans les Hautes-Fagnes (Belgique) : le Pipit des arbres (Tree Pipit) se cantonne en lisière et dans les clairières de ces chênaies.
  • Pipit farlouse (Meadow Pipit) : il se cantonne dans les milieux non arborés. Sur le Haut-Plateau de l’Ardenne, par exemple : tourbières hautes intactes ou dégradées, bas-marais, prés de fauches fangeux des fonds de vallées.  Il occupe aussi, mais en densité plus faible, des milieux plus secs : landes sèches, prairies drainées.  Enfin, on peut encore le trouver dans les très jeunes plantations d’épicéas
Lande à molinie : un des habitats du Pipit farlouse
     Hautes-Fagnes (Belgique) : une vaste moliniaie où niche le Pipit farlouse (Meadow Pipit).
Tourbière du Misten
    Vue aérienne de la tourbière du Misten (Hautes-Fagnes, Belgique) :
    En haut, la zone active et très ouverte de la tourbière accueille le Pipit farlouse (Meadow Pipit)
    .
    En bas, sa partie dégradée (la tourbe y a été exploitée), piquetée de bouleaux, de sorbiers, est un des habitats du Pipit des arbres (Tree Pipit).
Références
Cassette audio :
Metzmacher M., Charron F. et Xhauflaire, M. 1991. Oiseaux de l’Ardenne et de l’Eifel. Leurs chants, leurs cris. Etudes & Environnement. Flémalle.
Livre :
Metzmacher M. 2004. Les oiseaux nicheurs des Hautes-Fagnes. Histoire et géographie des oiseaux nicheurs”. Eole, Ortho.
Blog :

Cette entrée a été publiée dans Bioacoustique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Pipit des arbres et Pipit farlouse … les Dupont et Dupond ?

  1. Pascaloup dit :

    Intéressant.
    J’ignorais que les deux cousins Pipit entamaient leur chant à une phase du vol décalée l’un par rapport à l’autre.

  2. Pascaloup dit :

    Ah ! Au fait, Chez Hergé, il y a un Dupont avec un “t” et un Dupond avec un “d” !
    Voyons ! …Pour un Belge !

  3. Maxime dit :

    Effectivement …, Il n’y a pas que le prof. Tournesol, qui soit distrait. je corrige et j’en profite pour revoir mes classiques.
    Mea Maxima culpa !

  4. Marc dit :

    Intéressant…
    Un travail comprarable m’intéresserait pour comparer Pipit farlouse et Pipit sponcielle ! Car chez moi dans les Vosges les deux espèces se côtoient (sur les hautes chaumes) et j’ai souvent bien du mal à les dinstinguer, assez bien au chant que par leur comportement…
    Amicalement,
    Marc

  5. Marc dit :

    Je voulais dire Pipit Spioncelle, vous l’aurez compris ;-)
    Marc

  6. grout dit :

    bonjour est ce que un pipit se niche dans une mangeoire et en seine maritime merci car j’ai un oiseau qui lui ressemble et qui est en train de couver bonne journée

  7. decaix jean pierre francoise dit :

    ns avons dans nos mangeoire un oiseau qui ressemble au pipit des arbres mais un peu plus fonce ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>