L’Éden retrouvé

D’après un récit qui n’est plus à présenter, un malencontreux épisode mêlant pomme et serpent conduisit tout droit Adam et Ève hors du Paradis que l’homme s’évertue, depuis, à retrouver. L’humanité croyait ce havre de paix perdu à jamais. Eh bien, en vérité je vous le dis, il n’en est rien ! …À quelques encablures du Mont-Saint-Michel, sous la protection bienveillante de l’archange à l’épée acérée, un coin de ce lieu mythique a été préservé. L’histoire ne nous dit pas si les reptiles s’y terrent sournoisement à l’abri d’une végétation luxuriante. Pourtant, la masse végétale dense, alimentée par un torrent qui glisse sur un lit de granit, offre de belles cachettes au rampant. Ne parlons pas des ruines de moulin abandonnées là au 18ème siècle après un incendie improbable dans cet univers liquide, et recouvertes d’une mousse aussi épaisse qu’un bon matelas moelleux.
La vallée de Riskop (ou Riskopp) est située sur la commune de Saint-Broladre (35), petit village typique aux maisons de granit, dominant de sa hauteur la baie du Mont. La vallée se trouve au bas de la colline. Au lieu-dit du « Moulin du Haut », le calme règne comme il est rare à notre époque. Aucun bruit humain. Seuls l’écoulement de l’eau et le chant des oiseaux animent cette forêt vierge d’apparence… mais certainement entretenue par des mains nostalgiques d’un paradis légendaire.

Fatima DE CASTRO / 19 septembre 2014

Cette entrée a été publiée dans Paysages sonores, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>